Union sportive Les Ponts-de-Martel RAIFFEISEN
Historique

 

Créé en 1973, le Volley-Club féminin se rallie à l'Union sportive en 1975. Dès cette date, il participe chaque année au championnat régional, à la coupe neuchâteloise et à divers tournois.

 

En 1975-76, pour notre première saison de championnat, notre équipe prend la première place du groupe de relégation, en troisième ligue. Les résultats enregistrés ne peuvent qu'encourager notre jeune club. L'équipe progresse. A l'issue de la saison 1976-77, elle remporte le titre de champion cantonal et accède à la deuxième ligue. Le niveau de cette catégorie ne nous permet malheureusement pas de poursuivre notre progression et se solde par une relégation. Mais ce n'est que partie remise, d'autres ascensions auront lieu les années suivantes...

 

Afin d'assurer la relève, des équipes juniors sont formées. Et une deuxième équipe voit le jour.

 

A l'époque, la halle des Ponts-de-Martel n'ayant pas les dimensions requises, l'entraînement et les matches se déroulaient à la Chaux-de-Fonds où notre club louait l'ancienne halle Numaz-Droz. Mais dès 1989, avec l'inauguration du centre polyvalent du Bugnon, nous disposons enfin d'une infrastructure nous permettant d'exercer le volley dans les meilleures conditions.

 

Comment est né un club sportif FEMININ ...de l'idée de 2 utopistes
DomJe terminais l'école obligatoire
SissiJe ne donnais plus les leçons de gymnastique
S et DAlors on s'est dit quel sport pourrait-on pratiquer
SUn après-midi de juillet, couchées sur nos linges à la piscine du Locle
DOn a imaginé que le volley-ball
SCe serait un sport sympa
DMais à deux c'est pas terrible
SMunies de papiers et de stylos
DOn a dressé une liste de filles sportives et sympas du village
S et DAprès quelques entraînements suivis au terrain de sports des Prises
DSous la direction de Martine Dänqeli
SOn a fondé un club
DAu comité Présidente évidemment: Sissi (déjà autoritaire) (Sylvia Pfund)
SCaissière notre grippe-sous de service: Dominique (Dominique Maire Perrin)
DSecrétaire: la plus astucieuse et la plus diplomate: Dgi (Gisèle Augsburger-Thiebaud)
S et DUn peu gonflé à nous 3 la grandeur moyenne voisinait les 1m60 (pour le volley, c'est géant)
DMais au fait sur un terrain de volley...
Soui oui ce sont les passeuses qui décident
DAvec ce groupe constitué. Notre entrée à L'ANVB (association neuchâteloise de volley-ball)
SS'est passée sans grandes formalités
DÀ l'USP notre venue a été acceptée
SCar des bras féminins arrivaient en renfort
DMais nous n'avions pas de sous
SLeur soutien financier nous a soulagées
DMunies d'une chevillière
SOn a écumé toutes les communes voisines
DPour trouver une salle de gymnastique assez grande (minimum 200m2)
SAux Ponts, les poignées de portes faisaient office de ligne de fond...
DSissi a du faire les beaux yeux à M. Piller (chef des sports de la Chaux-de-Fonds)
SPour louer une salle durant 14 ans à la Chaux-de-Fonds
DLa halle Numa-Droz était bien surveillée avec notre cerbère concierge
STu parles de Gargamel (le mari de Micheline) (Micheline Montandon)
DC'était aussi mon grand cops
SAh oui ce fameux lundi à 22h01 où quand toute l'équipe fût privée de lumière, tu as perdu tes nerfs
DHeureusement les années passent
SNotre Bugnon est bientôt une réalité
DPour l’inauguration de la halle (sur le tapis de fond de la salle de Montreux (tapis prêté par Messieurs Vogel et Henchoz, organisateurs du tournoi international « Montreux volley Master »
SAffiche choc : Nous recevons Leysin et le LUC, équipes phares masculines (du moment) (30 sept. 1989)
DToujours grâce à Sissi; qu'elle femme de poigne
SEt maintenant...
DBen on est toujours là
SLe pire on s'accroche
DJe dirais même plus, on s'incruste
SAvec un petit coup de gueule de temps en temps envers nos filles dirigeantes
DJuste pour montrer qu'on a encore des idées

 

Gargamel : Nom donné à notre concierge de la halle Numa-Droz à la Chaux-de-Fonds. Véritable nom inconnu.